Comment entretenir une pompe à chaleur ?

pompe à chaleur

La pompe à chaleur demeure la solution de chauffage la plus écologique. En effet, elle utilise des ressources renouvelables comme l’air. Ce qui permet de faire des économies significatives d’énergie. De plus, comme la pompe à chaleur est réversible, elle apporte non seulement de chauffage à votre logement, mais également de l’air frais. Ainsi, la température est toujours stable que ce soit en hiver ou en été. Néanmoins, afin de garantir la pérennité de votre appareil, l’entretien doit s’effectuer régulièrement.

Pourquoi entretenir une pompe à chaleur ?

Avec une pompe à chaleur, vous avez la possibilité de diminuer le montant de votre facture de chauffage à 65 %. C’est pour cette raison que de plus en plus de ménages optent pour cette solution. Il s’agit de la meilleure option pour améliorer significativement sa performance énergétique. Toutefois, l’entretien de pompe à chaleur est nécessaire si on veut qu’elle fonctionne normalement et de façon durable. N’oubliez pas qu’avec un entretien rigoureux, la pompe à chaleur peut durer jusqu’à 15 à 20 ans.

Ainsi, il est fortement recommandé de faire périodiquement l’entretien de pompe à chaleur. Cela permet non seulement de garantir sa pérennité, mais vous pouvez également préserver son efficacité sur le long terme. Un mauvais entretien risque de faire augmenter votre consommation. Ce qui va alourdir votre facture énergétique. De plus, il ne faut pas oublier que la pompe à chaleur utilise du fluide frigorigène qui est très toxique. Un manque d’entretien de pompe à chaleur peut par conséquent représenter un danger pour les occupants de la maison.

Il est important de signaler que remettre en état une pompe à chaleur après une fuite ou une panne peut revenir très cher. Afin d’éviter ce genre de contrainte, il ne faut pas négliger l’entretien.

Est-ce que l’entretien de la pompe à chaleur est obligatoire ?

L’entretien de pompe à chaleur est devenu obligatoire depuis le 30 juillet 2020. Il doit s’effectuer tous les 2 ans pour tous les appareils dont la puissance se situe entre 4 et 70 kW. De même, les pompes à chaleur dont le fluide frigorigène est supérieur à 2 kg sont également concernées. La fréquence de l’entretien peut toutefois varier si la pompe à chaleur utilise une quantité très importante de fluide frigorigène. Le contrôle s’effectue par exemple chaque année si la quantité est de 2 à 30 kg. En revanche, une inspection semestrielle est imposée si la quantité dépasse 30 kg.

Notons que certaines pompes à chaleur sont équipées d’un dispositif permettant de détecter une éventuelle fuite. Ainsi, vous pouvez faire appel immédiatement à un professionnel. Généralement, le chauffagiste ou le frigorifiste qui a réalisé votre installation vous propose un contrat d’entretien. Cela vous permet de bénéficier d’une visite de contrôle annuel. En cas de panne ou problème, le dépannage s’effectue rapidement.

L’intérêt de souscrire un contrat d’entretien

En souscrivant un contrat d’entretien, vous pouvez prolonger la durée de vie de votre matériel. De plus, c’est la meilleure façon de préserver les performances thermiques de votre pompe à chaleur. Ce qui vous permet de faire des économies à long terme. Notons également qu’en confiant votre entretien de pompe à chaleur à un professionnel, vous bénéficierez des conseils personnalisés pour une utilisation optimale de votre équipement. Vous devez toutefois bien choisir votre prestataire afin d’éviter les mauvaises surprises. On recommande souvent un professionnel agréé RGE ou reconnu garant de l’environnement.

Lors des visites périodiques, le professionnel doit effectuer plusieurs vérifications : contrôle du compresseur, performance énergétique, état des différentes connexions électriques, étanchéité du fluide frigorigène. Il doit également nettoyer et régler si nécessaire le système thermodynamique. Par ailleurs, le professionnel est censé remplacer le fluide frigorigène tous les 5 ans. Au moindre dysfonctionnement constaté, le professionnel effectue sans attendre les réparations nécessaires.

En complément de l’entretien périodique, vous pouvez faire quelques gestes très simples pour garantir la pérennité de votre équipement : nettoyage des bouches d’insufflation, contrôle de la pression du circuit, vérification du niveau d’eau, mise hors tension de l’appareil en cas d’absence.

Installer une chaudière à gaz murale
Le chauffe-eau : comment ça marche ?