Remplacer son ancienne chaudière par un modèle économique

Chaudière à granulés

Même onéreuse, l’acquisition d’une chaudière économique procure des bénéfices non négligeables pour le propriétaire et son entourage. En plus de maintenir un chauffage efficace dans l’habitation, cet investissement modère la consommation énergétique du bâtiment. Ce projet fait d’ailleurs l’objet d’un financement par l’État et certains organismes privés.

Pour réduire les factures énergétiques

Remplacer son ancien système de chauffage par un appareil neuf présente plusieurs avantages pour le propriétaire. Cette démarche a un impact positif sur la diminution des factures énergétiques. Le chauffage constitue une rubrique de dépense clé pour les foyers français. Procéder à un changement de chaudière vétuste pourvoit des bénéfices non négligeables pour l’investisseur. Le chauffage représente près de 60 % de la consommation énergétique du bâtiment. Un équipement neuf est plus performant.

La mise en place d’un système de chauffage économique à l’instar d’une chaudière à granulés nécessite un diagnostic énergétique préalable. Aidant à la prise de décision, cette analyse indiquera les principales sources de déperdition de chaleur dans le logement. Elle permet de déterminer le type de chauffage adapté aux attentes du propriétaire. Ce bilan a aussi une influence positive sur la configuration des lieux. La comparaison des différentes technologies est néanmoins conseillée pour trouver la meilleure option.

Notez que le remplacement chaudière peut faire l’objet d’une aide financière, dont la chaudière à un euro. La durée de vie moyenne d’un système de chauffage est estimée entre 10 et 20 ans. Elle varie selon la fréquence d’usage, la qualité de l’appareil et le respect des modes d’entretien.

Un projet financé par plusieurs aides

Le remplacement d’une ancienne chaudière par un appareil neuf peut donner droit à plusieurs aides financières, dont la chaudière un euro et la prime à la conversion des chaudières. Ouverte à tous, cette dernière est accordée aux propriétaires occupants, aux bailleurs ou aux locataires. L’éco-prêt à taux zéro peut aussi financer les travaux de rénovation énergétique, notamment l’acquisition d’une chaudière économique. Comme son nom l’indique, cette aide permet à l’investisseur d’emprunter une somme à zéro taux d’intérêt. À l’opposé des autres financements, elle fonctionne sur le principe de bouquets travaux. Par ailleurs, il y a l’aide « Habiter Mieux Sérénité » de l’Anah. Cet appui financier est dédié aux foyers modestes et très modestes. Il peut financer jusqu’à 50 % du montant total des travaux.

Quelle chaudière économique choisir ?

Parmi les systèmes de chauffage les plus prisés figurent les chaudières à granulés et la chaudière à condensation. Cette dernière permet une réduction de 20 à 35 % sur les factures de chauffage. Fonctionnant au fioul ou au gaz, un tel équipement condense la vapeur d’eau du gaz de combustion et collecte l’énergie destinée à chauffer l’habitation. Son rendement peut dépasser les 100 %. Une chaudière à condensation peut être fixée au sol ou installée sur les murs. Assez imposant, le premier modèle a l’avantage d’être plus performant. Il peut être associé à un ballon pour produire de l’eau chaude sanitaire.

L’installation chaudière à granule de bois est une alternative à la chaudière à condensation. Utilisant une ressource naturelle et renouvelable, le chauffage au bois gagne en performance et en coût. Ce combustible est proposé à prix abordable. Les modèles à bûches à combustion inversée et à combustion horizontale sont plus efficients que les appareils à combustion montante. L’investissement initial de la chaudière sera vitement compensé par le confort d’usage et l’économie d’énergie pourvue par l’équipement. Notez que celui-ci peut permettre jusqu’à 50 % d’économie sur les factures de chauffage.

Au-delà de ces choix figure la chaudière à basse température. Efficace, celle-ci pourvoit jusqu’à 20 % d’économie sur les factures de chauffage. Son rendement moyen avoisine les 90 %. Couplé à un ballon, l’appareil garantira la production d’eau chaude sanitaire.

Comment bien isoler ses fenêtres ?
Comment décrypter les étiquettes énergie ?